Les blogs: supports privilégiés des fanfictions?

Publié le par reseauxsociauxetfanfictions.over-blog.com

A travers l'exemple de Twilight, on se rend compte que le support des fanfictions est principalement le blog. Cependant, il convient de vérifier si cela se confirme avec d'autres fanfictions. Mon intérêt s'est donc porté sur une autre oeuvre de la littérature vampirique: Le Journal d'un Vampire ( Vampire Diaries).  Comme pour Twilight, on retrouve les fanfictions sur le site référence avec 1086 écrits et sur des blogs comme par exemple sur celui-ci : link

Concernant Facebook, on ne recense aucun groupe de fanfiction sur l'oeuvre contrairement à Twilight.

 

Devant ces divers constats autour des deux oeuvres, on peut donc se demander pourquoi les blogs sont plus plebiscités que les autres réseaux sociaux pour la publication de ces écrits.

 

Tout d'abord il faut s'intéresser à l'aspect technique. En effet, certains réseaux sociaux ne sont pas adaptés à la production de texte long. C'est le cas de Twitter qui ne donne la possiblité d'écrire qu'un texte de 140 caractères, soit la valeur d'un SMS. Concernant Facebook, le site offre la possibilité de poster de court message sur les diverses pages ou les profils mais il permet aussi de déposer  et d'écrire des articles, en procédant comme avec un blog. Cependant il apparait que cette fonction, pour le moment, n'est pas souvent utilisée. Sur Myspace, les adolescents trouvent à leur disposition une fonction blog avec leur profil ce qui leur permet de mettre en ligne des textes. Cependant comme nous l'avons vu auparavant, Myspace est principalement un réseau social dédié à la musique donc on y trouve peu de création littéraire.

 

L'importance des fanfictions sur les blogs peut s'expliquer par le fait que ceux-ci sont des espaces totalement personnalisable. Son créateur peut le façonner à son image, avec des couleurs, des photos, des dessins en lien avec ses gouts mais aussi avec la fanfiction qu'il écrit. Le blog est un espace propre et qui reflète l'identité de chacun ce qui n'est pas forcément le cas  des réseaux sociaux comme Facebook où Twitter. Malgrè la possibilité de gérer ses amis, de déposer des photos, de la musique, l'adolescent n'a pas la possibilité par exemple de personnaliser son fond d'écran, de changer la couleur de la police... On est dans un lieu neutre qui limite la créativité alors qu'être créatif est le principe même des fanfictions. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article