La complémentarité des réseaux sociaux

Publié le par reseauxsociauxetfanfictions.over-blog.com

Même si l'on constate que les blogs sont le support principal des réseaux sociaux, les autres réseaux sont aussi trés important dans ce phénomène des fanfictions.En effet, devant le nombre trés important de blogs existant sur Internet, comment faire émerger sa fanfiction?

 

Si les adolescents écrivent ils n'écrivent pas pour eux. Comme l'explique le sociologue Serge Tisseron  le blog permet de communiquer aux autres une partie de soi et ,au travers l'opinion de l'autre, l'adolescent peut lui même réflechir sur sa position et répondre à ses interrogations. Le but est d'être reconnu par les autres et d'avoir l'avis d'autres personnes ayant le même centre d'intérêt qu'eux. L'adolescent veut savoir à travers l'autre si ce qu'il écrit plaît et si cela à du sens. Mais pour cela il faut que l'autre prenne connaissance de l'existence de cet écrit. Beaucoup d'utilisateurs tombent sur les blogs par hasard et donc il existe de nombreux cas où les blogs ne sortent jamais de l'anonymat. C'est dans ce sens que les "nouveaux" réseaux sociaux peuvent aider.

 

A travers des pages, des groupes existant sur les divers réseaux sociaux il est possible de donner le lien de sa création ou même comme c'est le cas pour Twilight de participer à des concours. Cela permet aux adolescents de faire connaitre leurs travaux et d'en voir la valeur.  Les réseaux sociaux, même s'ils n'ont pas le même usage peuvent donc être complémentaire. Devant l'augmentation constante des membres de Facebook, Twitter... il ne faut pas voir un danger pour les fanfictions mais plutôt une occasion de faire leur promotion et ainsi permettre à chacun d'exposer son travail et d'en avoir un retour.

 

Avant de conclure, il me parait important de nuancer mes divers constats et de ne pas voir en des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter des sites permettant uniquement de faire de la publicité. En effet, d'autres formes de fiction existent sur ces sites et je prendrai l'exemple du fanart. Facebook permet trés facilement de diffuser des dessins et ainsi d'avoir des avis. En voici un exemple:

 

Fanart.JPG

 

On peut donc dire qu'il n' y a pas un réseau social pour un type de fiction. Le choix du support va dépendre de ce que l'auteur va vouloir faire de sa production. Ainsi un adolescent qui aura écrit sa fanfiction sur un site référence pourra toujours se servir des réseaux sociaux pour la diffuser à nouveau.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article